je pense donc j'écris

Je pense donc j’écris

Non classé

Cette période de confinement peut susciter des émotions auxquelles vous n’aviez pas forcément fait face auparavant. Essayer de coucher des mots sur un carnet peut s’avérer utile pour vous les expliquer à vous-même.

Puis ça changera du lassant “en application de l’article 3…” de l‘attestation de déplacement dérogatoire, qui est la seule feuille que j’ai remplie depuis près de 4 semaines ! Au-delà de l’aspect introspectif, l’écriture fait un joli pied de nez à une situation subie,  mieux, avec elle vous êtes maître de l’histoire que vous racontez. 

Vous pouvez écrire en remplissant votre journal de bord, en vous lançant dans la prose, la poésie, une nouvelle, votre premier roman (Et pourquoi pas!) ! Et si vous repreniez le carnet de votre dernier voyage laissé aux oubliettes. L’importance n’est pas tant la forme mais le geste…et de stimuler votre créativité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *