Bienveillance

Bienveillance en temps de confinement

Depuis sept semaines, les visioconférences ont remplacé les réunions entre collègues. De ce fait, la vie privée fait fréquemment irruption dans la vie professionnelle.

Un point de bon matin fait en robe de chambre, un enfant qui vient se blottir contre son parent pour participer à la conversation, un compagnon qui prévient que le repas est prêt : tous ces événements sont des effets collatéraux du télétravail.

Si au départ ça peut surprendre, ça nourrit aussi la bienveillance. Par ce télescopage entre contexte familiale et professionnel, on découvre une dimension supplémentaire chez des collègues que l’on connaît parfois depuis depuis de nombreuses années. Ces situations déclenchent le rire, et ça rend tout le monde plus humain !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.