autruche

Une coupe d’autruche

Non classé

Au cours des deux derniers mois, nous avons certainement appris beaucoup de choses : à faire preuve de patience, à travailler efficacement à distance, et pour ceux qui ont des enfants, compris la difficulté du métier d’enseignant.

Mais s’il y a une chose que peu d’entre nous ont réussi à maîtriser, c’est le coup de ciseau. Pour faire bonne figure lors des visioconférences, beaucoup d’entre nous ont sauté le pas, avec des fortunes diverses.

Mèches plus longues d’un côté que de l’autre, coiffure à la « frère Tuck », certaines tentatives malheureuses se sont soldées par un bon coup de tondeuse. Alors à tous ceux qui attendent la réouverture des salons de coiffure pour rectifier le tir, je vous le dis, vous n’êtes pas le/la seul(e), nous sommes tous dans le même bateau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *