eco-packaging

Un pas vers l’emballage responsable

Retour vers le futur

2020 est une année qui restera dans les annales. Conscience accrue du changement climatique, déforestation massive, perte de biodiversité, apparition du Covid-19, mise en lumière des inégalités sociales, gaspillage alimentaire… autant d’événements tragiques qui nous font prendre conscience que notre système est fragile et que nos modes de consommation sont à revoir.

Du côté des marques, les consommateurs se font de plus en plus entendre, pour que celles-ci réduisent leur impact environnemental. Et c’est notamment vrai pour le packaging.

Sur le banc des accusés depuis plusieurs années pour son caractère polluant, pas forcément nécessaire, son design trop souvent renouvelé pour séduire toujours plus de consommateurs, le packaging ne vit pas ses meilleures heures.

Parmi les matériaux les plus souvent utilisés et décriés : le métal et le plastique, notamment à usage unique. Face à cette situation, plusieurs marques ont décidé de réagir et de proposer des packagings plus en accord avec les attentes des consommateurs.


Tour d’horizon de quelques marques qui se veulent de bons élèves :

  • Heineken : 1re marque à apposer sur plus de 140 millions de canettes le logo « Metal Recyclable à l’infini » pour indiquer que moins de 60 jours après avoir été collectée, une canette peut redevenir canette après avoir été fondue et reformée. En outre, la marque regroupe désormais ses canettes avec une petite pièce de carton, économisant 500 tonnes de plastique par an.
  • Nestlé : Avec Nesquik All Natural (sorti en 2019), le groupe est parvenu après 9 mois de développement à concevoir un emballage à 97% en papier. Une avancée non négligeable pour ce géant de l’industrie agro-alimentaire si souvent pointé du doigt pour son manque d’engagement en faveur d’un marketing durable.
  • Mode Trotteur : L’entreprise de mode française pratique le « zero emballage ». En cochant l’option « zéro emballage », le consommateur accepte de recevoir sa commande sans carte postale, sans papier de soie, sans tote bag. Mode Trotteur précise avec humour sur son site que « Si vous avez déjà 17 tote bags, peut-être que vous vous passerez du 18. »
  • Petit Bateau : Depuis janvier 2019 tous les sacs shopping Petit Bateau sont : 100% naturels, recyclables et biodégradables. Les anses sont en coton recyclé, le sac est réalisé avec un mélange de papier recyclé, de cellulose vierge issue de forêts gérées durablement et… de résidus de pomme !

En matière d’engagement, on peut aussi citer l’initiative Loop de Terracycle, qui propose de remettre la consigne au goût du jour en s’associant à des grandes marques de alimentaires comme Lesieur, Milka ou Tropicana. Via une plateforme e-commerce, les produits emballés dans des contenants durables et rechargeables sont livrés au consommateur, puis récupérés pour être remplis et livrés de nouveau. Cherchant à valoriser la qualité et la durabilité, la démarche fait cependant polémique, car elle implique le transport répété d’emballages lourds (souvent en verre ou en métal) et vides. Un projet à suivre.

Et pour retrouver le Top des Meilleures Innovations Écologiques en 2020, c’est par ici.

In fine, l’emballage responsable est un combat qui doit perdurer car la crise sanitaire liée au Covid-19 est à l’origine d’un retour en force du plastique : masques, visières, gants, bouteilles, emballages étanches pour sécuriser la chaîne alimentaire.
Face au retour des vieilles (et mauvaises) habitudes de consommation, il est encore plus important de poursuivre les efforts globaux de réduction des déchets et agir concrètement pour la transition écologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *