brutalism design

Le brutalism design

Les yeux dans le mieux

« Mais, il est moche ce site ! »

Ou peut-être est-ce un représentant du « brutalism design », une tendance graphique (ré)apparue courant 2017 ?

Le brutalisme est à l’origine un mouvement architectural des années 1950 à 1970, et dont l’un des représentants est Le Corbusier (voir sa Cité Radieuse à Marseille). Issu du mot « brut » (et non « brutal »), ce courant prône la simplicité et la géométrie en bannissant le superflu de ses édifices. Employé en matériau de construction principal, le béton est laissé volontairement nu et sans ornements sur de grands volumes. Le fond prend le pas sur la forme.

A l’échelle du design graphique, et plus particulièrement du webdesign, cet état d’esprit « brutaliste » se retrouve à contre-courant du « pixel perfect », lissé et soigné au pixel près. Un site avec un tel design arbore avec fierté un aspect grossier et primitif, valorise les défauts, les glitchs, avec un pixel quasi vivant. Tel un retour aux sources, il évoque souvent les codes graphiques des premiers sites web des années 1980.

En recherchant la singularité, cette tendance prend ainsi un malin plaisir à se moquer des interfaces épurées « flat design », devenues répétitives car utilisant toutes les mêmes codes consensuels.

Il ne s’agit plus d’améliorer à tout prix l’expérience utilisateur en rendant le design agréable à l’œil (en créant les conditions d’un état émotionnel positif, voir Le design émotionnel, de Don Norman), voire parfois même invisible (voir la tendance NoUI).

Telle une œuvre d’art, l’interface devient parfois même une perturbation, à l’encontre de l’intuition utilisateur ; elle se manifeste volontairement, étonne, dérange, et ne laisse jamais indifférent…

Des sites brutalistes : https://brutalistwebsites.com/

concerts

Le meilleur line-up de tous les temps

Les yeux dans le mieux

Ça vous dit de passer ce grand week-end de confinement avec des bêtes de scène ? Ces derniers jours, plusieurs groupes ou musiciens mythiques ont décidé d’ouvrir leurs archives et de partager quelques-uns de leurs meilleurs concerts.

  • Radiohead

Sur sa chaîne Youtube, le groupe d’Oxford publie chaque jeudi un concert qui a marqué l’histoire du groupe. De quoi mieux cerner le monument qu’est Radiohead.

  • Pink Floyd

Un autre monument du rock – Pink Floyd – partage des concerts inédits ou rares sur sa chaîne Youtube. Cela se passe chaque vendredi, le temps du confinement, et c’est un ticket de 1re classe pour un voyage dans l’espace et le temps.

  • Metallica

Dans un autre style, un autre poids lourd du rock se prête au jeu des archives. Le groupe de James Hetfield a lancé les #MetallicaMondays et on peut tous s’accorder sur le fait qu’ils envoient toujours du bois.

Bons concerts à tous !

Les festoches

La saison des festoches

Les yeux dans le mieux

Coronavirus oblige, la saison des festivals s’est pris un gros coup dans le museau. On pense à tous les organisateurs et artistes touchés de plein fouet par les annulations et on leur souhaite de réussir à passer ce cap très difficile.

En attendant, plusieurs festivals ont fait le choix d’avoir une présence sur le Web, à défaut de pouvoir recevoir du public. Dans le domaine du cinéma et du documentaire, on peut en citer trois :

  • Visions du réel (du 17 avril jusqu’au 2 mai)

Festival renommé de documentaires créé en 1969, Visions du réel a décidé de proposer une édition 2020 entièrement numérique. Comme dans une vraie salle de cinéma, le nombre de places est limité pour assister aux séances. Consultez donc le programme, certains docs sont déjà « sold out ».

  • We Are One: A Global Film Festival (du 29 mai au 7 juin)

Les plus grands festivals du monde entier s’unissent pour monter une programmation sur Youtube. En tout, 20 festivals (Cannes, Venise, Berlin, etc.) proposeront des longs métrages, des courts métrages, des documentaires, de la musiques et des tables rondes. Les fonds collectés serviront à lutter contre le coronavirus. Plus d’informations à venir !

  • Champs Elysées Film Festival (du 9 au 16 juin)

Annulé dans sa version physique, le festival va bien se tenir en ligne. Pour les organisateurs, il s’agit d’apporter leur soutien aux réalisateurs et aux films sélectionnés. Consacré au cinéma d’auteur américain et français, le Champs Élysées Film Festival sera accessible gratuitement partout en France.

hopare

Hopare en interview

Les yeux dans le mieux

Après plusieurs semaines de confinement, on commence à trouver le temps long. Le télétravail permet de conserver le lien, mais les pauses café avec les collègues, les rendez-vous avec vous et les brainstormings en équipe, ça manque !

Alors pour se rappeler le boulot, voici une interview du street artist Hopare. Il a imaginé et réalisé la fresque qui orne notre BT6.

Un artiste globe-trotter, qu’on a eu grand plaisir à rencontrer en novembre 2019 !

sport

Des fourmis dans les jambes

Les yeux dans le mieux

Au bout de la 6e semaine de confinement, mes jambes commencent sérieusement à me démanger. Quand il fait beau, je peux toujours marcher autour de chez moi pendant un court instant.

Mais en ce moment, la pluie ne m’encourage pas à mettre dehors le bout de mon nez. Si c’est parfait pour limiter les contaminations, c’est moins bon pour mon besoin de me dépenser.

Je me suis donc lancée dans les séances de sport dans mon salon. Il existe de nombreux contenus en ligne pour suer à la maison. Moi, j’ai choisi les infographies et les vidéos de la fac des sports de l’Université Bordeaux-Montaigne.

C’est intense sans être trop dur, parfait pour garder la forme ! Si vous avez d’autres bons profs de sport, n’hésitez pas à partager !

BD

Des BD en ligne

Les yeux dans le mieux

Pendant ce confinement, de grandes maisons d’édition mettent en ligne des bandes dessinées. À défaut de pouvoir déambuler dans les rayons de votre librairie préférée, voici de quoi virtuellement feuilleter.

  • Les éditions Dupuis mettent en ligne chaque lundi 3 BD. Les dernières en date sont le tome 1 de Maggy Garrisson, le premier tome aussi d’Aubépine et Le journal d’un ingénu. Les BD publiées les semaines précédentes sont toujours disponibles !
  • Jusqu’au 30 avril, les éditions Delcourt vous offrent des bandes dessinées en ligne. Le tome 1 est gratuit, les autres sont à 2,99 euros. La sélection est accessible aux enfants à partir de 7 ans.
  • Si vous êtes fan de mangas, Glénat met chaque jour en accès gratuit pendant 48 heures un tome de leurs séries phares. De quoi élargir votre culture manga, à condition d’être au rendez-vous !

Bonne lecture !

yoga

Débuter l’acroyoga ?

Les yeux dans le mieux

Vous êtes confiné(e) avec au moins un être humain ? Pourquoi ne pas essayer de vous initier à l’acroyoga ? (attention, les chats sont peu coopératifs).

Cette pratique permet tout à la fois d’apprendre à faire confiance à un partenaire, se relaxer, renforcer le gainage ou gagner en souplesse, voire bien rigoler quand les essais ne sont pas concluants !

Il faut une personne au sol (la “base”) et une autre en l’air (celle qui “vole”). Un pareur sera parfois utile pour les figures les plus acrobatiques ! Il est recommandé de trouver un partenaire proche en gabarit. N’hésitez pas à trouver un endroit dégagé, sans meubles trop proches par exemple.

Pour se mettre en confiance et prendre ses marques, on peut commencer par la figure de “l’oiseau”. La “base” est allongée au sol, les jambes tendues à 90°, et la personne qui vole est en position de planche sur les pieds de la base. Les pieds sont situés au niveau des hanches de la personne qui vole.

Tout est une question de sensations et de communication avec son/sa partenaire ! Voici une vidéo pour atteindre pas-à-pas cette position :

Alors, vos premiers essais sont-ils concluants ?

Frida

Le boom des expositions virtuelles

Les yeux dans le mieux

Confinement oblige, les expositions que j’avais prévu de voir sont toutes fermées. Si elles ne peuvent pas se visiter, certains d’entre elles ont migré sur internet.

Regarder une photo ou une peinture sur le web ne procure pas la même sensation que de se retrouver face à elle, mais c’est déjà beaucoup !

Voici trois expositions virtuelles à savourer :

  • Pompéi au Grand Palais (Paris). Cette promenade immersive devait ouvrir ses portes le 25 mars. Pour atténuer la frustration, de nombreux contenus sont accessibles sur la page l‘Expo Pompéi chez vous.
  • Faces of Frida : 33 musées et centres d’art du monde entier ont mis en commun leurs collections pour une rétrospective sur la vie et l’œuvre de Frida Khalo. À regarder sur Google Arts & Culture.
  • Et enfin Bois Sacré, du musée du quai Branly-Jacques Chirac. L’exposition a eu lieu en 2014, et sa mise en ligne est une occasion en or de la (re)voir. À travers des masques, le visiteur découvre l’initiation dans les forêts guinéennes, un moment crucial dans la vie des individus. Passionnant !

Bonne visite de ces expos virtuelles !

home cinéma

Home cinéma

Les yeux dans le mieux

Plutôt que de chercher, une nouvelle série sur Netflix, j’ai décidé de me tourner vers quelques grands classiques du cinéma français et étrangers.

Si ces films sont considérés comme incontournables, c’est parce qu’ils ont marqué leur époque et/ou contribué à faire avancer le cinéma, que ce soit dans la narration, le montage, la photographie, etc… Il est toujours bon de remonter à la source !

Voici les films que j’ai regardés ou que je vais regarder :

  • Rebecca, Alfred Hitchcock
  • Le mépris, Jean-Luc Godard
  • La Pianiste,  Michael Haneke
  • Mulholland Drive, David Lynch
  • Citizen Kane, Orson Welles 

Il ne me reste plus qu’à préparer le pop-corn. Et vous, quel est votre programme cinéma pour ce week-end ?

bibliothèque

Dans la bibliothèque de Mediacrossing

Les yeux dans le mieux

Pendant ce confinement, vous avez regardé Netflix jusqu’à l’écœurement, écouté Spotify jusqu’à l’ennui et décidé que l’apprentissage du japonais n’était finalement pas pour vous.

Et si vous reveniez aux fondamentaux, avec un vrai bon livre ? L’équipe de Mediacrosing partage ses coups de cœur de lecture avec vous !

  • Christophe : Et on tuera tous les affreux de Boris Vian : un professeur barge qui kidnappe des gens “beaux” pour les faire se reproduire et constituer une sorte d’espèce supérieure. Manque de bol, ces gens “beaux” se retrouvent nez à nez avec des gens “moches” et remettent leurs canons de beauté en question… Bonne intrigue, univers délirant. Un des bouquins les plus drôles que j’ai lus.
  • Laure : Universal War One, une bd de Denis Bajram en 6 tomes. Une aventure de science-fiction prenante dans une trame faite de voyages dans le temps, de gigantisme interstellaire futuriste et de luttes politiques à l’échelle du système solaire. Le tout servi par le dessin incroyable et la précision mathématique du scénario de Bajram.
  • Siloé : En ce moment je lis L’art de la victoire, la biographie du fondateur de Nike Phil Knight ! Comment une marque au départ destinée aux athlètes a réussi à conquérir le monde, c’est toujours intéressant de connaître les débuts.
  • Olivia : Mettre en pratique le pouvoir du moment présent de Eckhart Tolle. Parce qu’on a le temps de se retrouver seule pendant ce confinement.
  • Seper Hero, de Marine Barnérias. C’est une autobiographie d’une jeune étudiante en commerce, qui apprend qu’elle a une sclérose en plaques (SEP)… mais décide de voyager pour se réconcilier avec la vie et comprendre son corps et sa maladie. Ce n’est pas de la grande littérature, mais c’est assez prenant, assez fou comme histoire, et ça fait voyager et réfléchir depuis son canapé.
  • William : J’ai l’habitude de lire des romans en vacances, au soleil, allongé sur un transat… Mais le confinement, ce n’est pas des vacances. J’ai trouvé le compromis idéal, une BD, L’Arabe du futur de Riad Sattouf. Ça se lit très facilement, l’histoire est très actuelle et on n’a qu’une envie, avancer dans l’histoire et enchaîner les tomes.
  • Guérin : Un livre que l’on peut lire plusieurs fois dans sa vie et y comprendre de nouvelles choses à chaque relecture : Les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz. C’est très facile à lire, court et c’est une occasion de se voir et de voir les autres d’une autre façon. 
  • Gaëlle : J’ai souvent tendance à acheter de nouveaux livres, que je mets sur la pile des livres que je n’ai pas eu le temps de lire. Comme je ne peux plus traîner dans les librairies, je peux enfin m’attaquer à la satire britannique de Evelyn Waugh avec Une poignée de cendres.

Et vous, quels sont les livres de chevet en ce moment ?

Astuce : Pour vous procurer des livres, pensez à vos librairies indépendantes. Certaines continuent d’assurer des livraisons, tandis que d’autres ont des catalogues d’e-books !